Relocaliser en Europe ?

Quelles solutions concrètes ? Exemple de l’injection plastique

L’injection plastique propose, concrètement, de montrer comment répondre à ces défis. L’industrie plastique fait partie de ces industries mondialisées, largement délocalisées en Chine et qu’il est possible de faire partiellement revenir à moindre coût. Il faut d’ailleurs être conscient que la tendance serait plutôt à une diminution du différentiel de coût, avec l’augmentation régulière des salaires en Chine, et le développement de la robotisation en Europe.

Bank of America estime ainsi que la robotique a fait gagner à l’Espagne 25% de productivité en 4 ans. Avec sa localisation centrale en Europe, la Belgique dispose d’un vrai atout en termes de relocalisation. Le moulage par injection est particulièrement adapté à la production à la demande, l’outillage de transition, les séries pilotes et, bien évidemment, le prototypage fonctionnel avec par exemple la fabrication d’un MVP physique (minimum viable product).

Travailler avec une entreprise européenne, disposant de partenaires asiatiques, permet de gagner sur les deux tableaux. La partie à haute valeur ajoutée, nécessitant précision, rigueur, réactivité et qualité est assurée en Belgique, tandis que la production standard se fait ensuite à moindre coût en Chine. Il est d’ailleurs probable que les autorités européennes, dans les mois à venir, favorisent ces process de relocalisation, soit avec des aides aux entreprises européennes, soit avec des droits d’importation accrus. Tout industriel ayant dans sa chaine de valeur une production plastique doit réfléchir au plus vite aux possibilités de relocalisation, dans une stratégie de moyen-terme.

Car diriger, c’est prévoir. Pour toutes ces raisons, il est en effet certain que la relocalisation va être au cœur des politiques européennes de demain : le citoyen n’acceptera plus de dépendre de l’étranger pour des produits stratégiques. Mais à l’échelle européenne, tout entrepreneur doit être conscient que chaque élément de sa chaine de valeur est stratégique pour sa propre entreprise. Il doit donc lui aussi réfléchir à une politique de relocalisation européenne, partielle pour contenir les coûts, en jouant les cartes de la qualité, de la réactivité et de la proximité. Ne pas le faire, c’est prendre le risque de ne pas supporter de prochaines crises, qui seront inévitables. Ne pas évoluer disait Darwin, c'est le risque de disparaître.

Article Medium

 

Categories

Year

Month

Cookies

This site uses cookies to offer you a better browsing experience. Find out more on how we use cookies and how you can change your settings.

I accept cookies